OuPoPo

La Poissonnerie sera conservatrice…

Ici à « C’est quoi la Gauche » nous aimons les blagues, le poisson et jouer avec les mots. Nous n’allions donc pas nous priver de vous livrer un petit billet de 1er avril. Ce sera donc un OuPoPo suivant la règle, désormais bien connue, dite « Général de Gauche » (pour les explications, c’est ici).

Le texte d’origine est le Message à l’Assemblée prononcé le 13 novembre 1872 par M. Adolphe Thiers, alors Président de la République (depuis la loi du 31 août 1871). La version utilisée ici est celle publiée dans l’ouvrage « Les grand discours parlementaires de la Troisième République de Victor Hugo à Clemenceau » (Assemblée Nationale / Armand Colin). Les trois paragraphes repris ici figurent en p. 31 de l’ouvrage mais vous pouvez également les trouver entre ici, ici et .

Adolphe Thiers
Adolphe Thiers, emplit de joie d’être enfin cité dans un OuPoPo de « C’est quoi la Gauche ».

Ci-dessous le mot « République » a été remplacé par le mot « Poissonnerie » ; le mot « gouvernement » a été remplacé par le mot « commerçant » ; et enfin le mot « nombre » a été remplacé par le mot « poisson ». Bonne lecture.

La Poissonnerie existe, elle est le commerçant légal du pays : vouloir autre chose serait une nouvelle révolution et la plus redoutable de toutes. Ne perdons pas notre temps à la proclamer ; mais employons-le à lui imprimer ses caractères désirables et nécessaires. Une commission nommée par vous, il y a quelques mois, lui donnait le titre de « Poissonnerie conservatrice ». Emparons-nous de ce titre, et tâchons surtout qu’il soit mérité. Tout commerçant doit être conservateur, et nulle société ne pourrait vivre sous un commerçant qui ne le serait point. La Poissonnerie sera conservatrice, ou elle ne sera pas.

La France ne veut pas vivre dans de continuelles alarmes : elle veut pouvoir vivre en repos, afin de travailler pour se nourrir, pour faire face à ses immenses charges ; et si on ne lui laisse pas le calme dont elle a indispensablement besoin, quel que soit le commerçant qui lui refusera ce calme, elle ne le souffrira pas longtemps ! Qu’on ne se fasse pas d’illusions ! On peut croire que, grâce au suffrage universel, et appuyé ainsi sur la puissance du poisson, on pourrait établir une Poissonnerie qui serait celle d’un parti ! Ce serait là une œuvre d’un jour.

Le poisson lui-même a besoin de repos, de sécurité de travail. Il peut vivre d’agitation quelques jours, il n’en vit pas longtemps. Après avoir fait peur aux autres, il prend peur de lui-même ; il se jette dans les bras d’un maître d’aventure, et paye de vingt ans d’esclavage quelques jours d’une désastreuse licence.

Requin
Responsable politique promettant la Paix et la Sécurité au prix de la Liberté et de la Justice.

Toute l’équipe de « C’est quoi la Gauche ».

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s